Accueil Sujets divers

La chane transfusionnelle

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Accs Adhrents



 
Sujets divers
La transfusion de produits sanguins PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 27 Mai 2015 18:55

Voir en PJ l'article sur la transfusion de produits sanguins

Pièce-jointe:
FichierDescriptionGrosseur du fichierDernière modification
Téléchargez ce fichier (En cours La transfusion de PSL.doc)En cours La transfusion de PSL.doc 54 Kb27/05/2015 18:54
 
Informations sur les groupes sanguins PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 27 Mai 2015 18:28

LES GROUPES SANGUINS

 

Le sang est considéré comme étant un tissu liquide qui a une composition cellulaire identique d'un individu à un autre, pour laquelle existe une variabilité des divers éléments du sang appelé polymorphisme. Cette variabilité est à l'origine de l'impossibilité de transfusion entre certains groupes de personnes.

Les principaux systèmes de groupes sanguins sont ceux qui définissent les systèmes ABO, Rhésus et Kell, mais il en existe bien d'autres qui permettent d'affiner la compatibilité des sangs.

A l'heure actuelle (2013), on retiendra que 23 systèmes sont identifiés.

En pratique les 3 premiers cités ci-dessus sont considérés comme les plus importants:

- le système ABO car il entraîne un accident transfusionnel immédiat en cas de transfusion incompatible,

- le système Rhésus car l'immunogénicité de ces 2 antigènes (D RH1 et C RH4 surtout) entraîne très souvent des immunisations sources d'accidents ultérieurs et d'incompatibilité foeto-natale.

- le système Kelly : immunogène, moins cependant que l'antigène RH1 D  et donne de ce fait moins fréquemment les mêmes complications.

La détermination de ces 3 groupes se fait par l'identification ou non d'antigènes à la surface des globules rouges et pour le système ABO par la présence d'anti-corps dans le sang. On dit qu'ils font partie des groupes érythrocytaires.

LE  SYSTEME  ABO :

Il a été découvert par Karl Landsteiner en 1900, mais mis en pratique timidement pendant la première guerre mondiale.

La classification des globules rouges se réalise selon :

- la présence ou absence des antigènes A et B à la surface des hématies,

- la présence ou non d'anticorps anti-A ou anti-B dans le sérum (base: la présence d'un antigène à un certain type entraîne l'absence de l'anticorps de cette même spécificité).

Groupes sanguins

A

B

AB

O

Antigènes présents sur les globules rouges

A

B

A et B

Pas d'antigènes A ou B

Anticorps présents dans le plasma

Anti B

Anti A

Pas d'anticorps Anti A ou Anti B

Anti A et Anti B

En résumé, un sang dont les globules rouges auront des antigènes A et B sur leur surface et dont le plasma ne présentera pas d'anticorps anti A ni anti B sera classé AB.


LE  SYSTEME  RHESUS :

Suite à des complications transfusionnelles en appliquant les seules règles du système ABO, Karl Landsteiner et Alexander Wiener ont approfondi cette notion de compatibilité et décrit ce nouveau système (1941).

Le système Rhésus s'appuie sur la présence ou non de l'antigène D à la surface des globules rouges (Antigène D ou RH1 dans la nomenclature internationale).

La présence de l'antigène D à la surface des globules rouges caractérise le Rhésus +, son absence signifie Rhésus négatif.

Toutefois, ce système de groupes sanguins comporte de nombreux autres antigènes à côté de l'antigène D. Certains de ceux-ci peuvent entraîner des complications transfusionnelles ou foetales.

REPARTITION en % des GROUPES SANGUINS

Système ABO

Population française

O

A

B

AB

Rhésus

+

37

39

7

2

85

-

6

6

2

1

15

Population Française

43

45

9

3

100

Basque

56

40

3

1

100

Indiens du Pérou

100

0

0

0

100

Indiens d'Amérique

96

4

0

0

100

Mayas

97

1

1

1

100


LE  SYSTEME  KELL :

Le système Kell est le plus immunogène après le système Rhésus.

Il possède 2 antigènes principaux : K (Kel1) et k (kel2).

91 % des donneurs de sang possèdent l'antigène k ( kel2), gage de sécurité lors des besoins de transfusion ce qui évite de conduire à une impasse transfusionnelle.

L'identification des antigènes des systèmes ABO, Rhésus et Kell demeure obligatoire avant toute transfusion sanguine.

D' AUTRES  SYSTEMES :

Ils existent d'autres systèmes importants en thérapeutique transfusionnelle comme :

- le système Dufy système immunitaire qui comprend 2 antigènes Fya (FY1) et Fyb (FY2)

- le système Kidd représenté par 2 antigènes principaux Jka (JK1) et Jkb (JK2)

- le système MNS qui prend en compte 2 antigènes principaux S(MNS3) et s(MNS4)

Ils doivent être recherchés dans le cas d'un contexte transfusionnel car ils peuvent être responsables de réactions hémolytiques. (Destruction des globules rouges)

Ren� Tr�moulet

GLOSSAIRE

Antigène: molécule étrangère à l'organisme capable de déclencher une réponse immunitaire visant à l'éliminer.

Agent pathogène : intrus du type bactérie, virus, parasite, toxine, cellules altérées

Anticorps : protéine complexe participant à la détection et neutralisation des agents pathogènes.

Erythrocytes : hématies ou globules rouges.

Hématies : globules rouges ou érythrocytes

Hémolyse : destruction des globules rouges.

Immunogène : composé organique jouant un rôle dans le système immunitaire et qui protège l'organisme des agressions extèrieures.

Immunogénicité : capacité d'un antigène de provoquer une réponse immunitaire bien spécifique.

Immunoglobuline : synonyme courant : anticorps

Immunisation : procédé déclenchant chez un individu une réaction immunitaire permettant à un individu de se défendre contre un intrus ( virus, microbe, bactérie, ..).

Réponse ou réaction immunitaire : fonction des antigènes à éliminer des micro-organismes intrusifs mais aussi des cellules qui changent d'identité comme les cellules tumorales.

=============================

 
Culture de globules rouges en laboratoire - Sept 2011 PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 26 Septembre 2011 19:05

Copie de l'article paru dans le Donneur de Sang Bnvole N 49 Septembre 2011

La presse franaise a repris longueur darticles la nouvelle parue dans la revue amricaine BLOOD le 2 septembre dernier. Cette nouvelle faisait tat de la dcouverte suivante :

. Prlvement de cellules souches hmatopotiques (CSH) dans la moelle osseuse dun patient, ce qui est courant aujourdhui.

. Culture de ces CSH pour fabriquer des globules rouges en laboratoire : ce que lquipe du Professeur Luc DOUAY a russi depuis plusieurs annes, dans des quantits trs faibles. Cette dernire culture, ralise avec des facteurs de croissance, a ncessit plusieurs semaines.

. Transfusion chez le patient-donneur de ces globules rouges.

. Analyse du comportement de ces globules rouges dans lorganisme du patient et constat que ceux-ci se comportent comme ses autres globules rouges.

En raison de cette dcouverte, Luc DOUAY, qui est pour partie salari de lEFS, serait
sans doute noblisable.

Toutefois, la presse na pas indiqu clairement que cette dcouverte, bien que primordiale, ne permettrait videmment pas de remplacer le sang prlev chez les donneurs.

En effet, il faut tenir compte des lments suivants :

. Pour exclure tout risque de rejet, la transfusion a t ralise avec les propres cellules du patient.

. Seulement 100 milliards de globules rouges ont t produits, soit les 2/3 de ce que lorganisme produit chaque jour.

. Il a fallu 3 semaines pour les produire.

. Le cot de production est sans commune mesure avec celui dune poche de CGR prleve dans les conditions actuelles

Si tous les verrous sont levs, dans une dizaine dannes peut tre, cette dcouverte primordiale ne permettra pourtant que de rpondre aux besoins :

. de patients polytransfuss donc poly-immuniss et pour lesquels on ne trouve plus de Concentrs de Globules Rouges leur permettant de lutter contre leur maladie,

. de patients dots de groupes sanguins rares pour lesquels on ne trouve pas de groupe quivalent.

. Ces deux populations de patients ne reprsentent qu peine 3% des besoins actuels, ce qui correspond laccroissement des besoins globaux dune anne.

Cette dcouverte mondiale, pour importante quelle soit, ne saurait donc permettre ni de remplacer lensemble des lments constitutifs du sang, ni de pallier les prlvements raliss chez les donneurs bnvoles.

En conclusion : nous avons encore du travail pour les 20 30 annes venir, et, si nous devions encore en tre convaincus : lEFS, compte tenu de la faiblesse des stocks, a lanc le lundi 12 septembre une campagne nationale dappels au don !

=====================

Fin de l'article

 


Bannière
 

Le Don du sang et Vous
 


bondaty_and_co