Accueil Historique de la transfusion Historique de la transfusion

La chane transfusionnelle

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Accs Adhrents



 
Historique de la transfusion PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 29 Novembre 2010 20:08

HISTOIRES et petites histoires de la TRANSFUSION SANGUINE

Liquide rouge, chaud et poisseux, le sanga depuis longtemps intrigu les hommes. Dj en Egypte ancienne le sang est considr comme un symbole mme de vie, cest la rivire de la vie. Il est aussi lobjet de beaucoup de croyances, mythes, lgendes et superstitions. Nous naborderons ci-dessous que les tapes principales qui ont conduit les hommes en passant de lempirisme au scientifique proposer le sang et ses drivs comme source de vie.

1000 ans avant notre re, les vertus thrapeutiques du sang furent envisages par ingestion ou en applications externes.

Les anciens rois dEgypte traitaient les malades atteints dlphantiasis (maladie dont les symptmes sont une augmentation du volume d'un membre ou d'une partie du corps cause par un dme.) en les plongeant dans des bains de sang.

70 ans avant notre re, Pline lancien, narrateur romain, dcrivit les spectateurs des arnes se prcipitant pour boire le sang des gladiateurs morts.

Ala fin de Moyen-ge, des expriences de xnotransfusion (transfusion de sang animal) et de transfusion humaine sont conduites.

(photo de Psychiatrie.histoire.free)

En 1492, pour lui redonner vigueur, le pape Innocent VIII aurait bu ou on laurait transfus du sang de 3 jeunes gens dune dizaine dannes.

Ceux-ci saigns blanc moururent, le pape succomba un peu plus tard; la notion de groupes sanguins ABO ne sera dcouverte que 4 sicles plus tard.

(Photo Innocent VIII sur Wikipedia)

En 1628, William Harvey, mdecin du roi anglais Jacques 1er tablit la thorie de la circulation du sang par les artres et retour par les veines.

(Photo William Harvey sur Wikipdia)

Le sang sert transporter quelque chose, mais on ne sait pas quoi.

En Juin 1667 eut lieu en France la premire transfusion thrapeutique. Mdecin personnel de Louis XIV, Jean Baptiste Denis fit transfuser un jeune homme de 16 ans.

Fbrile et saign en vain une vingtaine de fois, il reut du sang dagneau. Ltat du malade se serait amlior.

En 1668, ce mme mdecin traita un malade prsentant des signes de folie furieuse par transfusion de sang de veau. Le malade mourut probablement dhmaturie la 3me transfusion. Sa veuve porta plainte. Mis hors de cause par le tribunal, celui-ci interdit toute transfusion sans laccord des mdecins de la facult de Paris. (l'pouse de ce receveur fut condamne pour l'empoisonnement de son mari l'arsenic)

(Photo Jean Baptiste Denis sur Google)

Plus tard, le tribunal de Paris limita les transfusions lexprimentation animale.

En 1674, Van Leeuwenhoeck mentionne avoir observ au microscope des globules rouges nageant dans un liquide clair.

En 1788, les mdecins dmontrrent quun chien affaibli par une hmorragie fut ranim par une injection de sang. On sait alors que le sang transporte de loxygne indispensable la vie.

En 1818, les transfusions de sang humain reprirent suite aux checs de transfusion de sang animal. Affaiblies par des hmorragies lors daccouchements difficiles, les femmes furent les premires bnficiaires de cette volution. Mais on ne connaissait pas encore la notion de groupes sanguins. James Blundel, obsttricien britannique, transfusse des accouches, les crits rvlent que sur 10 transfuses, 5 ont t sauves. Il est le premier avoirpratiqu la transfusion autologue sur animal puis sur tre humain avec une russite totale.

De 1820 1880 , les xnotransfusions reprirent partiellement mais se soldrent la plupart du temps par des checs: coagulation rapide du sang et propagation dinfections

(photo de Psychiatrie.histoire.free)

En 1901, Karl Landsteiner, chercheur viennois tudia cette notion de coagulation et trouva quen mlangeant des gouttes de sang de plusieurs personnes, le sang de certaines gouttes avait tendance sagglutiner etd'autres pas.

Il avait dcouvert ainsi la notion de groupes sanguins compatibles chez lHomme: le systme A,B O.

(Photo de Karl Landsteiner sur Wikipdia)

En 1910, Georges Woolsey dmontre que la transfusion peut-tre le vecteur de la transmission du paludisme.

Le 16 Octobre 1914, lhpital de Biarritz eu lieu la premire transfusion sanguine directe ( de bras bras) de la 1re guerre mondiale. Bien que la dcouverte de Landsteiner ne soit pas encore mise en application, cette transfusion se rvla une russite et le soldat fut sauv par le don de sang dun caporal du 45me rgiment dInfanterie. Chance inoue, leurs deux groupes sanguins devaient tre compatibles.

En 1916, Albert Hustin, scientifique belge dcouvrit que ladjonction de citrate de soude dans le sang permettait de rsoudre le problme de la coagulation sanguine.

Il russit les premires transfusions de sang humain citrat.. Rous et Turner ralisrent quen rajoutant du dextose et Loullt un peu dacide citrique, le sang se conserve 30 40 jours, pour 4 jours auparavant. Dsormais, il ne fut plus ncessaire de procder une transfusion d'Homme Homme: il devint possible de transporter le sang et d'en faire des rserves.

(Photo du docteur albert Hustin sur Google)

En 1918, les transfusions se dvelopprent, mais cette fois en tenant compte de la dcouverte de Landsteiner sur les rgles de compatibilit des diffrents groupes sanguins.

En 1930, Karl Landsteiner reoit de prix Nobel de mdecine pour sa dcouverte sur les groupes ABO.

En 1940, Karl Landsteiner et son compatriote Alexander Weiner identifient le facteur Rh ( Rhsus du nom du singe ayant servi lexprience ).

En 1940, Edwin Cohn dcrit une technique permettant de fractionner le plasma et d'en extraire l'albumine qui stocke pouvait tre transporte sur les champs de bataille.

En 1940- 1941, Charles Richard Drew organisa la 1re banque de sang en Grande Bretagne afin dapporter du sang durant la Seconde Guerre mondiale.

En 1949, Arnault Tzanck cra le Centre National de Transfusion Sanguine, rue Cabanel ( 15e arrondissement de Paris). Il fut parmi les inspirateurs de la loi franaise du 21 Juillet 1952 rglementant les principes thiques du don du sang.

En 1952, Walter et Murphy commencent substituer le flacon de verre par la poche en plastique pour le stockage du sang. Ce moyen mettra plus de 20 ans tre gnralis.

En 1956,sont raliss les premiers dpistages de la syphillis sur les dons de sang, scurisant ainsi la transfusion.

En 1971, le professeur Jean Dausset, Prix Nobel de mdecine en 1980 pour sa dcouverte du systme HLA en 1958, dcida d'aller tudier les groupes sanguins surtout HLA des habitants de l'le de Pques.

Il mis en vidence que les caractres du sang des hommes dpendent du lieu o ces hommes vivent et plus encore du lieu o leurs aeux ont vcu. Lhmatologie gographique tait ne.

(Photos de Jean Dauset sur Wikipdia)

En 1971, des scientifiques canadiens mettent au point une mthode de sparation des plaquettes par aphrse.

En 1971, recherche du virus de l'hpatite B dans les dons de sang

De 1985 1990, affaire du sang contamin o 4400 personnes rsidentes en France furent contamines par le virus du SIDA aprs administration de produits sanguins non fiables.

En 1986, dtection des anti-corps anti-paludens.

En 1988, mise en uvre de la dleucocytation des dons de produits sanguins ( limination des globules blancs du don par filtration).

En 1990, dtection des anticorps anti-VHC

En 1993, le gouvernement franais lgifre pour garantir la scurit des donneurs et des receveurs lors du don et de la transfusion . Le gouvernement encourage les dons afin dviter une pnurie de PSL (produits sanguins labiles).

En 1998, les prlvements de sang, plasma et plaquettes subissent systmatiquement la dleucocytation(filtration des PSL afin d'liminer les globules blancs)

1er Janvier 2000, cration de lEtablissement Franais du Sang, sous tutelle du ministre de la Sant.

Juillet 2001, un dpistage systmatique du virus du SIDA et de lhpatite C est pratiqu sur chaque don. Cette technique gnomique permet didentifier une ventuelle contamination du donneur avant sa sroconversion.

En 2003, recherche du virus de l'hpatite C dans les dons, arrt du dosage des ALAT.

En 2005, virus de l'hpatite B, dpistage du gnome viral unitaire du VHB dans les DOM

En 2006 - 2007, recherche du parasite de la maladie de Chagas dans les dons des malades ayant sjourns dans des zones endmiques.

En 2008, dosage de l'hmoglobine dans les dons desdonneurs.

En 2012 (le 1er Mars), arrt de la viro-attnuation par bleu de mthylne pour cause de ractions allergiques.

Ren Trmoulet

*************

 
Bannière
 

Le Don du sang et Vous
 


bondaty_and_co